Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 21:08

Le bon Samaritain : Va, et toi aussi, fais de même

Le bon Samaritain, Eugène DELACROIX, 1849

« Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? »
À cette question Jésus répond par une autre question :
« Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Comment lis-tu ? »
Le docteur de la Loi répond :
« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit ; et ton prochain comme toi-même. »
« Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela et tu vivras. »

Mais le docteur de la Loi, voulant se justifier, dit à Jésus :
« Et qui est mon prochain ? »
Jésus reprit :
« Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba au milieu de brigands qui, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à demi mort. Un prêtre vint à descendre par ce chemin-là ; il le vit et passa outre. Pareillement un lévite, survenant en ce lieu, le vit et passa outre. Mais un samaritain, qui était en voyage, arriva près de lui, le vit et fut pris de pitié. Il s’approcha, banda ses plaies, y versant de l’huile et du vin, puis le chargea sur sa propre monture, le mena à l’hôtellerie et prit soin de lui. Le lendemain, il tira deux deniers et les donna à l’hôtelier, en disant :
‘Prends soin de lui, et ce que tu auras dépensé en plus, je te le rembourserai, moi, à mon retour.’
Lequel de ces trois, à ton avis, s’est montré le prochain de l’homme tombé aux mains des brigands ? »
Il dit :
« Celui-là qui a exercé la miséricorde envers lui. »
Et Jésus lui dit :
« Va, et toi aussi, fais de même. »

Évangile selon Saint Luc,
X, 29-37

Que faut-il faire pour gagner la vie éternelle ? L’évangile d’aujourd’hui pose la question que tout homme se pose dans la vie. Tout comme il y a 20 siècles, nous nous posons aujourd’hui la même question. Nous savons que tout ne se termine pas avec la vie terrestre. Nous espérons et surtout nous cherchons une façon de vivre qui nous rendra éternels. Combien de films, combien de livres ont été écrits à ce sujet ? Même ceux qui se disent ‘non-croyants’ espèrent ne pas retourner au néant à la fin de leur existence. Ils recherchent une vie de bonheur qui ne se terminera jamais. Dans cette vie nous pouvons nous efforcer à dépasser toute sorte de difficulté, mais qui peut vaincre la mort si ce n’est le Christ ? Ecoutons le Père Macial Maciel : « Celui qui soigne les plaies d’un moribond pour
l’amour du Christ sert autant l’Église que celui qui écrit un
livre de théologie dans la même intentio
n. » (Ma vie, c’est le Christ, n. 47)

Repost 0
Paroisse de Cazals - Prayssac - Puy-l'Evêque
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 22:59

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Nous sommes durs d'oreille, pas étonnant que Jésus élève le ton pour se faire entendre. Nous sommes durs à mettre en route, toujours portés à remettre à plus tard. Pas étonnant que Jésus rappelle sèchement : « C'est maintenant, c'est tout de suite, c'est urgent, convertissez-vous ! » Nous sommes surtout durs de cœur. Le monde est dur. Dur avec les pauvres, les sans-voix. La dureté de certaines paroles de Jésus ou la rudesse de son ton sont proportionnées à la dureté du monde.

Jésus n'est pas violent, mais il ne tolère pas l'intolérable. Il n'est pas quelqu’un de doucereux ou de mièvre, mais un homme courageux et exigeant. Et nous devons, nous aussi, à sa suite, parler haut et fort et lutter pour dénoncer l'intolérable, ou alors ne nous disons plus disciples de ce Jésus.

Jésus ne veut que notre bonheur, l'Évangile est Bonne Nouvelle. L'amour de Dieu, l'amitié de Dieu pour l'humanité est le cœur même de l'Évangile

Repost 0
Paroisse de Cazals - Prayssac - Puy-l'Evêque
commenter cet article
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 08:12

Un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table.

Survint une femme de la ville, une pécheresse. Elle avait appris que Jésus mangeait chez le pharisien, et elle apportait un vase précieux plein de parfum. Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, à ses pieds, et ses larmes mouillaient les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et y versait le parfum. Nous pouvons nous imaginer la stupeur du pharisien ! En fait nous sommes tous concernés. Ce qui habite le fond de notre cœur va surgir au grand jour quand l’occasion sera donnée, nous pourrions parler de notre ’inconscient’ qui surgit : « En voyant cela, le pharisien qui l’avait invité se dit : Si cet homme était prophète, il saurait qui est la femme qui le touche et ce qu’elle est : une pécheresse. » En fait, il s’agit de Jésus, de son amour inconditionné, cette femme en est la bénéficiaire. Nous demandons la grâce de changer notre regard.

Repost 0
Paroisse de Cazals - Prayssac - Puy-l'Evêque
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 00:34

Szűz Mária Szent Szíve

« Cor Immaculatum Mariæ, ora pro nobis »

 


En créant la Très Sainte Vierge, la Trinité Sainte a pu contempler le ravissant spectacle d'un Cœur qui dès son premier battement n'aima que son Dieu, et L'aima à lui seul plus que tous les Anges et les Saints ensemble ne L'aimeront jamais. « Le Père, dit Saint Jean Eudes, a déployé Sa puissance pour former un Cœur de fille plein de respect et de fidélité envers son Créateur. Le Fils en fit un Cœur de Mère et l'Esprit-Saint en fit un Cœur d'épouse pour y célébrer Ses noces ineffables ». La gloire de la fille du Roi, disent les Livres Saints, est toute intérieure et cachée, autrement dit, elle est toute en Son Cœur. Là se trouvent toutes les perfections des Anges et des hommes, dans un tel degré d'excellence que rien n'y peut être comparé. Là se trouvent les perfections de Dieu même, aussi fidèlement retracées qu'elles peuvent l'être dans une simple créature. V
ouons donc un culte spécial de vénération et d'amour à ce Cœur magnanime, le plus noble, le plus généreux qui soit sorti des mains du Créateur. Supplions-le de nous apprendre à aimer Jésus, à souffrir pour Lui, à supporter avec amour et résignation les peines de la vie, les souffrances et les croix qu'il plaira à Dieu de nous envoyer. Recourons sans cesse à ce Cœur incomparable et nous expérimenterons infailliblement sa bénignité, sa mansuétude et son infinie tendresse.

 

Repost 0
Paroisse de Cazals - Prayssac - Puy-l'Evêque
commenter cet article
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 15:14

Fête du Sacré-Coeur

Le Christ révèle à sainte Marguerite-Marie Alacoque, le 27 décembre 1673, que

S« Mon divin Cœur est si passionné d'amour pour les hommes, et pour toi en particulier que, ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu'il les répande par ton moyen, et qu'il se manifeste à eux pour les enrichir de ses précieux trésors que je te découvre... »

En juin 1675, Il s'adresse à elle en ces termes :

« Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qu'il n'a rien épargné, jusqu'à s'épuiser et se consommer, pour leur témoigner son amour. Je te demande que le premier vendredi d'après l'octave du Saint-Sacrement soit dédié à une fête particulière pour honorer mon Cœur, en communiant ce jour là, et en lui faisant réparation d'honneur par une amende honorable, pour réparer les indignités qu'il a reçues pendant le temps qu'il a été exposé sur les autels. Je te promets aussi que mon Cœur se dilatera, pour répandre avec abondance les influences de son divin amour sur ceux qui lui rendront cet honneur, et qui procureront qu'il lui soit rendu... Fais savoir au fils ainé de mon Sacré-Cœur (le roi Louis XIV) que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte enfance, de même il obtiendra sa naissance de gloire éternelle par sa consécration à mon Cœur adorable. Mon Cœur veut régner dans son palais, être peint sur ses étendards et gravé dans ses armes pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis et de tous ceux de la sainte Église. Mon Père veut se servir du roi pour l'exécution de son dessein, qui est la construction d'un édifice public où serait placé le tableau de mon Cœur pour y recevoir les hommages de toute la France »

MIl faudra attendre 1870 : la guerre éclate entre la France et l'Allemagne ; la défaite militaire française ne tarde pas, suivie de l'occupation d'une partie du pays par les troupes allemandes. Alexandre Legentil, député sous Louis-Philippe, et son beau-frère, Hubert Rohault de Fleury, font vœu de construire une église consacrée au Cœur du Christ, en réparation et pénitence pour les fautes commises par les Français :

« Pour faire amende honorable de nos péchés et obtenir de l'infinie miséricorde du Sacré-Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ le pardon de nos fautes, ainsi que les secours extraordinaires qui peuvent seuls délivrer le Souverain Pontife de sa captivité et faire cesser les malheurs de la France, nous promettons de contribuer à l'érection, à Paris, d'un sanctuaire dédié au Sacré-Cœur de Jésus. »

EPendant la première guerre mondiale, en réponse à la demande adressée par Sainte Marguerite Marie, en 1675, plus de douze millions de drapeaux et fanions français ornés du Sacré Cœur de Jésus furent portés par les soldats, les régiments, etc. En 1917, la République a interdit la consécration individuelle des soldats au Sacré Cœur et le port du Sacré Cœur.

Dans une lettre aux pèlerins de Paray, en 1999, Jean Paul II

« invite tous les fidèles à poursuivre avec piété leur dévotion au culte du Sacré-Cœur de Jésus, en l'adaptant à notre temps, pour qu'ils ne cessent d'accueillir ses insondables richesses, qu'ils y répondent avec joie en aimant Dieu et leurs frères, trouvant ainsi la paix, entrant dans une démarche de réconciliation et affermissant leur espérance de vivre un jour en plénitude auprès de Dieu, dans la compagnie de tous les saints. »

Michel Janva

Repost 0
Paroisse de Cazals - Prayssac - Puy-l'Evêque
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 09:42

 

Fête de la Visitation

 

 

 

L’Archange Gabriel avait annoncé à Marie que Dieu donnerait bientôt un fils à sainte Élisabeth. Aussitôt la Vierge se rendit à Hébron, où habitait sa cousine ; c’est le mystère de la Visitation qui se célèbre au lendemain de l’ancienne Octave de la Nativité de saint Jean-Baptiste.

 

Aujourd’hui, comme au temps de l’Avent, l’Église rapproche le souvenir du Précurseur de celui de Jésus et de Marie.

 

Marie visite sainte Élisabeth et Jésus visite saint Jean et le sanctifie. Aussi saint Jean tressaille d’allégresse et sainte Élisabeth, remplie par lui de l’Esprit-Saint, s’écrie : « Vous êtes bénie entre les femmes et le fruit de votre sein est béni ».

 

La Vierge, Mère de Dieu, qui porte en elle et produit, Celui qui porte et produit toutes choses, prononce alors « un subli 

                                                     me cantique », le Magnificat.

Repost 0
Paroisse de Cazals - Prayssac - Puy-l'Evêque
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 09:37

Jeanne d’Arc, un exemple pour les laïcs engagés en politique, selon le pape

 

jeannedarcSainte Jeanne d´Arc (1412-1431) est un « exemple pour les laïcs engagés dans la vie politique, surtout dans les situations les plus difficiles », a déclaré Benoît XVI lors de l´audience générale du 26 janvier 2011. Devant 3.000 personnes rassemblées dans la salle Paul VI au Vatican, le souverain pontife a souligné que la sainte française, qui avait combattu contre les armées anglaises pour libérer son pays lors de la Guerre de Cent Ans (1337-1453) avait été « capable de convaincre des hommes indécis et découragés ».

 

Benoît XVI a expliqué que cette figure emblématique de l’histoire de France, âgée de 19 ans, faisait partie de « ces ‘femmes fortes’, laïques, et consacrées dans la virginité, qui portèrent la lumière de l´Evangile au cœur des réalités les plus dramatiques de l´histoire et de l´Eglise ». « Le lien étroit entre expérience mystique et mission politique, a encore dit le pape, est un des aspects originaux de la sainteté de Jeanne ». « Avec son témoignage lumineux », a-t-il souligné, Jeanne d´Arc invite les fidèles à « une haute mesure de la vie chrétienne », tout comme « à faire de la prière le fil conducteur de nos journées ; à avoir une pleine confiance pour accomplir la volonté de Dieu, quelle qu´elle soit ; à vivre la charité sans favoritismes, sans limites », a-t-il encore précisé.

 

Benoît XVI a également rappelé que la sainte française était « particulièrement proche de sainte Catherine de Sienne, patronne d’Italie et d’Europe » et que ces deux jeunes femmes, « laïques et consacrées dans la virginité », étaient « deux mystiques engagées, non dans leur cloître, mais au milieu des réalités les plus dramatiques de l´Eglise et du monde de leur époque ».

(Sources : apic/kna – DICI n°230 du 19/02/11)

Repost 0
Paroisse de Cazals - Prayssac - Puy-l'Evêque
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 09:30

Le psalmiste dit : « A voir ton ciel, l’ouvrage de tes doigts, la lune, les étoiles que tu fixas, qu’est-ce que l’homme pour que tu en aies souci ? »

 

L’homme, créés à l’image et à la ressemblance de Dieu est incomplet, il lui manque l’essentiel qui est Dieu. Il cherche ce « complément d’âme » dans la création et ne le trouve pas. L’humanité est voulue « un peu moindre qu’un Dieu, » le couronnant de gloire et d’honneur !

 

L’apôtre dira :Vous êtes de la famille de Dieu, mais il nous faut devenir ce que nous sommes. Il nous faut entrer dans cet amour du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Cet amour est dépassement de soi, unité merveilleuse de l’amour. Ce qui est à l’intérieur du mystère de Dieu, est à l’intérieur de notre propre vie.


image003

Repost 0
Paroisse de Cazals - Prayssac - Puy-l'Evêque
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 09:28

 Pentecôte (50 jours après Pâques)
Cette fête religieuse correspond à la descente de l’Esprit Saint (l’Esprit de Dieu) parmi les apôtres, 50 jours après Pâques. Elle est fêtée pendant deux jours (le jour de la Pentecôte, et le lendemain qui est un lundi).


La Pentecôte, enluminure datant du 15e siècle


Alors que les apôtres sont réunis, ils entendent un grand bruit venant du ciel, comme un coup de vent. Ils voient descendre des langues de feu ; chacun en reçoit une, et reçoit le don de l'Esprit Saint et le don des langues. Chacun, en effet, se découvre alors capable de parler des langues étrangères. Ce don permet aux apôtres de répondre à l'appel du Christ et de témoigner.

C'est la Fête de L'EGLISE. LA NOTRE!


Repost 0
Paroisse de Cazals - Prayssac - Puy-l'Evêque
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 16:35

 

Un portail pour aider les croyants et les non-croyants à exprimer leur foi et leurs doutes à l'occasion de l'année de la foi

Année de la FoiDu 11 octobre 2012 au 24 novembre 2013, l'Église catholique dans le monde entier célèbre une année de la foi Toute cette année il sera proposé aux croyants de réfléchir sur ce grand mystère par lequel l'homme s'en remet totalement à Dieu avec une confiance infinie

De nombreuses manifestations seront organisées autour de la question de la foi. Philosophes et théologiens seront mis à contribution pour aider les fidèles à comprendre leur foi et à en assurer les fondements. L'exemple des saints nous viendra en aide pour saisir à quel point le Dieu vivant vient en aide à celles et ceux qui le cherchent et qui s'en remettent pleinement à Lui. Nous remonterons également à la source de la foi en contemplant les œuvres de nos pères et particulièrement la figure d'Abraham, le père des croyants.

Repost 0
Paroisse de Cazals - Prayssac - Puy-l'Evêque
commenter cet article